livraison repas

Petit focus sur les plateformes de livraison de repas à domicile ?

Just Eat, Uber eat, Deliveroo, Frichti… Ces plateformes ne vous sont certainement pas inconnues. L’utilisation de ces plateformes fait aujourd’hui partie de nos habitudes de consommateur, d’ailleurs, 1 français sur 2 se fait livrer à domicile ou au travail. Ce qui place cette activité en tant que 1er contributeur à la croissance de la restauration, à hauteur de 65%. Mais, comment expliquer ce succès ?

Le marché en France

En France, d’après le cabinet Food Service Vision, plus de 40 000 restaurateurs indépendants utilisent ces services, 7 livraisons sur 10 sont effectuées par leur intermédiaire et 46% des Français ont utilisé ce type de solution en 2020. Les utilisateurs de ces plateformes, effectuent en moyenne 2,6 commandes par mois et 67% d’entre eux ont entre 18 et 35 ans.

Quelles sont les plateformes préférées des Français ?

D’après Statista, Uber eat est la plateforme la plus utilisée par les Français avec 67% des interrogés qui affirment avoir utilisé cette application au moins une fois en 2021. Cette plateforme a été lancée en août 2014 en Californie sous le nom d’uber FRESH (jusqu’en 2015). Elle est arrivée en France en 2016 en commençant par Paris. En 2018, la plateforme comptabilisait 91 millions de clients. Disponible sur ordinateur et mobile, Uber eat offre un lieu d’échanges entre les restaurateurs et clients, mais aussi une solution de livraison, c’est un agrégateur-livreur. Concernant le business model de cette plateforme de mise en relation, il est basé sur la commission, soit 20 à 25 % de la commande.

La deuxième plateforme la plus utilisée des Français est Just Eat avec 38% des parts d’utilisateurs. Just eat a été créé au Danemark en 2001. Cette marketplace est ce qu’on appelle un agrégateur, le concept étant de se placer en intermédiaire entre le restaurant et le client, le restaurant reste chargé de la livraison. Concernant son business model, Just Eat pratique la commission fixe, qui s’élève à environ 10 % de la commande. Le paiement du revenu total des commandes passées sur la plateforme aux restaurateurs se fait 2 fois par mois. La place de marché, facture également les frais d’inscription et des frais de service, comme la mise en avant sur l’application.

En troisième position, on retrouve Deliveroo qui détient 37% des parts du marché. La plateforme d’origine anglaise a été lancée en 2013  par Will Shu et Gre Orlowski et a fait son apparition en France en 2016. Aujourd’hui, l’entreprise est présente dans 11 pays et compte plus de 140 000 restaurants dans son réseau. Il prend une commission de 25 à 45 % sur chaque vente, ce pourcentage est déterminé en fonction de l’accord passé avec le restaurant et de la localisation du restaurant. En plus de cette commission il a mis en place des frais de livraison fixe à l’égard du client, des frais d’inscription et de service pour les restaurateurs et propose une offre premium.

Signalons qu’on retrouve également dans ce classement des marketplaces comme Domino’s, Speed Burger et Frichti.

Si on analyse le classement ci-dessus, on s’aperçoit que 3 facteurs essentiels déterminent la réussite de ce genre de plateforme:

  1. la rapidité de livraison
  2. la rapidité et la simplicité de passer commande
  3. la possibilité de commander au dernier moment

plateforme de livraison

La présence de plusieurs typologies de marketplace de restauration

Il existe plusieurs types de places de marché de livraison, on a :

1. La marketplace agrégatrice

Ce type de marketplace offre une solution digitale aux restaurants ayant leur propre moyen de livraison, mais aucun site web de prise et paiement de commande. Just eat est une plateforme agrégatrice.

2. La marketplace agrégatrice-livreur

Ces plateformes offrent aux restaurateurs, en plus d’une plateforme de mise en relation avec le client, une solution de livraison des commandes passées sur celle-ci. On peut par exemple citer Uber eat.

Jusqu’à présent, les marketplaces présentées sont toutes des marketplaces de restauration généraliste, mais il existe également des plateformes spécialisées, notamment Alors Faim spécialisée dans les produits alimentaires asiatiques. Elle comptabilise 10 000 à 20 000 commandes par mois. Ainsi, cette marketplace montre qu’il est totalement possible de faire de la spécialisation en matière de marketplace de restauration.

Aujourd’hui, outre la simplicité, la rapidité, et la facilité qu’apportent les plateformes ou l’avènement de nouvelles technologies, tels que les smartphones et les paiements par carte en ligne, le succès des marketplaces est dû également aux nouvelles tendances de consommation des clients. D’ailleurs, de nombreuses marketplaces de la restauration ont pris cela en compte, ce qui leur a permis d’investir dans de nouvelles fonctionnalités comme la livraison de courses.

Conclusion

Il reste encore beaucoup de choses à faire dans ce secteur, que ce soit au niveau de la verticalisation de secteur ou de la prise en compte des habitudes et tendances de communication de la société, mais ce qui est sûr c’est que ces marketplaces ont une très grande marge de développement !

Laissez un commentaire



Mes Gourmandises est un guide autour de l'alimentation et la cuisine qui est ouvert aux collaborations. Vous y trouverez de nombreuses articles de nos rédacteurs autour de ce délicieux sujet, des textes dédiés aux boutiques et magasins e-commerce de vente d’accessoires pour la cuisine, de produits d’alimentation et de gastronomie ainsi que sur les meubles, ustensiles et recettes pour bien la faire…
RUBRIQUES DU SITE :