Yaourtière : Tout savoir sur le fonctionnement de cet accessoire

Vous êtes passionné de produits laitiers et aimeriez bien vous lancer dans la production du yaourt fait-maison ? Pour ce faire, vous avez pensé à utiliser une yaourtière. Cependant, vous n’avez que des connaissances élémentaires quant à son fonctionnement. Ne vous inquiétez plus. Vous êtes au bon endroit. Voici tout ce que vous avez besoin de savoir pour vous lancer.

Principe de fonctionnement

La yaourtière est un appareil qui sert à produire du yaourt. En effet, elle stimule le processus de fermentation en chauffant de manière douce et progressive le lait additionné des ferments. Ainsi, vous n’aurez besoin que de 8 heures au maximum pour obtenir vos yaourts. Par ailleurs, le ferment lactique pour yaourt est un groupe de bactéries bénéfiques pour la santé. Il produit l’acide lactique et donc le yaourt.

En outre, le secret d’un yaourt bien réussi réside simplement dans la température de cuisson. Le yaourt est obtenu par multiplication de certaines bactéries dans le lait. D’une part, on a les Lactobacillus bulgaricus qui se chargent de la transformation du lactose présent dans le lait en une substance acide. D’autre part, on a le Streptococcus thermophile qui se charge de la modification des protéines de lait en arôme. L’activation de ces bactéries se déroule au moment de la fermentation lactique. Aussi, ne sont-elles efficaces que dans l’intervalle de 37 °C à 45 °C. Dès lors, si la température est trop basse, le yaourt ne sera pas agréable. À l’inverse, si la température est trop élevée, le yaourt sera trop acide.

Étapes nécessaires à la production du yaourt

L’utilisation d’une yaourtière peut légèrement varier d’un modèle à un autre (nombre de pots, heures programmables, etc.). Vous devez donc choisir votre yaourtière en fonction de vos besoins. Toutefois, quels que soient le modèle et la marque, trois étapes sont indispensables à la production du yaourt.

yaourtière

Respecter les ingrédients de base

Vous avez nécessairement besoin d’un lait et de ferments. Il doit s’agir de préférence d’un lait entier. Vous devez apprêter un sachet de ferments. Aussi, ne devez-vous pas hésiter à y ajouter un peu de lait en poudre afin d’apporter plus de consistance et d’onctuosité à votre yaourt.

Ensemencer le lait avec des ferments

Lorsque vous voulez démarrer le processus de fermentation, vous pouvez ensemencer le lait avec des ferments spécifiques ou tout simplement un yaourt d’une préparation précédente. Vous devez donc penser à réserver un de vos yaourts faits maison pour les préparations futures. Évitez l’usage du yaourt du commerce. Ainsi, pour produire un yaourt de qualité qui vous permettra de réensemencer d’autres préparations, il est recommandé de commencer avec une souche de ferments achetés dans une boutique spécialisée.

Maintenir la yaourtière à la bonne température

Ici, il s’agit du temps nécessaire au développement efficace des bactéries. La yaourtière permet de faire monter de manière automatique la température de votre préparation. Votre rôle est de mélanger ces deux ingrédients. Ensuite, vous devez remplir les pots avant de les disposer dans la yaourtière. Cette opération doit être faite en suivant la notice spécifique à chaque appareil.

Par ailleurs, quand vous estimez que votre yaourt est prêt, vous devez arrêter le processus en le mettant au réfrigérateur. Dans quelques heures, votre yaourt sera délicieux dès son refroidissement total.

Laissez un commentaire



Mes Gourmandises est un guide autour de l'alimentation et la cuisine qui est ouvert aux collaborations. Vous y trouverez de nombreuses articles de nos rédacteurs autour de ce délicieux sujet, des textes dédiés aux boutiques et magasins e-commerce de vente d’accessoires pour la cuisine, de produits d’alimentation et de gastronomie ainsi que sur les meubles, ustensiles et recettes pour bien la faire…
RUBRIQUES DU SITE :