différents rhums

Quels sont les différents rhums et leurs différences ?

Synonyme d’aventures sur les océans du globe, de contrées chaudes où il fait bon s’étendre sur des plages de sable blanc à l’abri des cocotiers mais aussi d’histoires de pirates et de trésors, le rhum est un alcool très particulier qui revient toujours à la mode. Et la multiplicité de ses origines, de ses déclinaisons et de ses saveurs en fait un spiritueux très apprécié des amateurs contemporains. Mais vous, connaissez-vous les différents types de rhums et ce qui les caractérise ? Toutes les réponses à vos questions dans cet article !

Les rhums blancs

On peut avant tout distinguer les différents rhums en fonction de leur matière première. Le rhum agricole est obtenu directement à partir du jus de la canne tandis que le rhum traditionnel est distillé à partir de la mélasse. Quelle que soit leur origine, les rhums offrent une palette de saveurs quasi infinie. Celle-ci dépend de nombreux facteurs comme du type de fût utilisé, du climat sous lequel il vieillit ou encore des méthodes appliquées à ce même vieillissement.

Le rhum blanc peut être d’origine agricole ou traditionnelle et présente la plupart du temps un degré d’alcool supérieur à 40%. Il est notamment très apprécié pour confectionner les cocktails, comme le Ti Punch, mais les amateurs sauront l’apprécier sec, notamment grâce à sa rondeur en bouche et ses arômes fruités. Ceux-ci sont généralement obtenus après un séjour de plusieurs semaines, soit dans des cuves en inox, soit dans des foudres de bois. Si vous cherchez une bouteille de rhum blanc, on vous conseille le site boutique-rhum.com, un expert en la matière !

rhum

Les rhums vieux et ambrés

Le rhum ambré se caractérise par sa fameuse couleur reconnaissable entre mille. Il est vieilli dans des fûts ou des foudres de chêne et prend sa teinte pendant cette période plus ou moins longue en fonction des pratiques des maîtres. Il est généralement peu fort en alcool et beaucoup aiment à l’utiliser pour la préparation de cocktails mais il peut tout autant être incorporé dans de nombreuses recettes sucrées, comme les entremets ou les gâteaux.

Le rhum prend la dénomination de « vieux » lorsqu’il est vieilli au moins trois ans dans des fûts de chêne. Tout l’art des grands maîtres réside dans la maîtrise des paramètres de stockage. Humidité, température et encore bien d’autres critères, gardés secrets, entrent en jeu pour produire ce qui deviendra souvent un véritable nectar destiné aux palais les plus experts. Mais comment donc déguster les différents rhums en fonction de leurs caractéristiques ?

Différents rhums et leurs usages

Le rhum blanc se boit généralement sec. Parfois, les amateurs le dégustent , surtout lorsqu’il est particulièrement fort en alcool. Le rhum blanc agricole est très adapté à la préparation du Ti Punch dans les Antilles Françaises et en Guyane tandis que sa version traditionnelle est plutôt utilisée par les amateurs de rhum arrangés, notamment sur l’île de la Réunion.

Le rhum ambré entre lui aussi dans la composition de nombreux cocktails. On le boit rarement seul, même si certains aiment le déguster « on the rocks ». Enfin, le rhum vieux est certainement l’un des produits les plus recherchés par les connaisseurs. Il est le support idéal à de véritables explorations gustatives tant les producteurs usent de méthodes variées pour le produire. Mais chaque déclinaison a ses atouts, les différents rhums existant sont donc là pour satisfaire toutes les envies !

Laissez un commentaire



Mes Gourmandises est un guide autour de l'alimentation et la cuisine qui est ouvert aux collaborations. Vous y trouverez de nombreuses articles de nos rédacteurs autour de ce délicieux sujet, des textes dédiés aux boutiques et magasins e-commerce de vente d’accessoires pour la cuisine, de produits d’alimentation et de gastronomie ainsi que sur les meubles, ustensiles et recettes pour bien la faire…
NOS RESEAUX :
RUBRIQUES DU SITE :
test !!!!!