L’instafood, une nouvelle tendance de photographie culinaire

Réalisée par les amateurs, l’instafood est devenue une mode de photographie culinaire de plus en plus présente sur les réseaux sociaux. Pourtant, il existe de réelles différences entre instafood et photographie culinaire.

L’instafood, qu’est-ce que c’est ?

L’instafood est une tendance récente apparue sur l’application de partage de photos et vidéos Instagram. Une filiale de Facebook qui regroupe 600 millions d’utilisateurs tous les mois.

Il s’agit d’une foodmanie changeant les plats postés en œuvres d’art. En général, ces photographies sont de couleurs vives et variées pour attirer l’œil. Du petit-déjeuner au dîner, l’idée est de photographier ou filmer en vidéo un plat ou un dessert pour le mettre en avant, donner envie et partager à ses amis et ses followers son repas.

L’instafood vise à prendre ses plats ou ses desserts en photos pour les poster sur les réseaux sociaux et en particulier Instagram, un réseau social dédié à l’image. Du voyeurisme gastronomique qui a élevé la food comme l’un des sujets les plus importants dans le monde digital aujourd’hui.

Un phénomène répandu sur les réseaux sociaux

Avec 210 millions de posts sur le hashtag #food depuis sa création, ce phénomène est de plus en plus répandu sur les réseaux sociaux.

Instagram est un réseau social créateur de tendance suivi par de nombreuses marques agro-alimentaires. Contrairement à ce que nous pourrions croire, sur Instagram, la food est régulièrement associée au mode de vie « healthy », un mode de vie sain qui cultive la consommation de produits non industriels, la pratique sportive, la consommation raisonnée de gluten et de viande, etc.

Les posts sont souvent des plats diététiques mais qui se doivent d’être appétissants.

L’instafood healthy suit la tendance générale observée dans la société d’aujourd’hui. Une tendance du manger mieux, du bien-être, du fitness, du yoga, du veganisme, etc. qui est également en lien avec le culte du corps (bikini body).

L’instafood s’est notamment développé par la publication de photos de plats prises au restaurant où la présentation est donc bien réalisée et l’assiette appétissante. Un avantage notable pour les restaurateurs qui disposent de publicité gratuite pour leur restaurant.

Cependant, ces photos peuvent être à double tranchant. Les clients n’étant pas des professionnels de la photographie, leurs posts pourraient donc potentiellement desservir les restaurateurs dans certains cas. Amis restaurateurs, il est conseillé de veiller au grain en suivant les posts qui sont faits sur votre restaurant mais aussi de vous-même prendre les devant en réalisant un shooting professionnel de votre carte.

Cette tendance, bien qu’elle soit récente, commence d’ores et déjà à recevoir des avis négatifs. Certains tournent même cette tendance au ridicule en se moquant avec humour de cette pratique et en la poussant à l’extrême. Vous pouvez notamment visionner la vidéo Instafood tournée par Gregory Guillotin, Marion Séclin et Amaury de Crayencour sur YouTube qui évoquent le phénomène avec humour.

La photographie culinaire, une discipline professionnelle et complexe Si l’instafood représente une forme de photographie culinaire réalisée par des amateurs et prise sur l’instant, il est aussi possible de faire appel à un photographe culinaire professionnel pour un rendu de haute qualité.

La photographie culinaire se destine principalement aux professionnels (restaurateurs, blogueurs, entreprises agroalimentaires, etc.). Il s’agit d’un type de photographie particulier qui demande des connaissances culinaires et un talent artistique au préalable. Ce thème photographique est peut-être bien l’un des plus complexes et des plus formateurs qui existent.

Aucune improvisation n’est possible. Avant un shooting, le photographe doit tout prévoir car créer une photographie culinaire demande d’imaginer une ambiance et un univers artistique autour de la nourriture et de la cuisine de manière générale.

Le photographe culinaire met en scène un environnement pour réaliser des clichés valorisant les recettes et les produits.

Sandra Visonneau, photographe culinaire et cosmétique, le souligne : « la photographie culinaire est plus complexe qu’une simple prise de photo. Il faut savoir associer aussi bien la technique, les différents éléments et la composition de l’image permettant un résultat final cohérent ».

La photographie culinaire n’est donc pas un sujet à prendre à la légère. Elle engage la notoriété et l’image d’un restaurant ou d’une entreprise.



Mes Gourmandises est un guide autour de l'alimentation et la cuisine qui est ouvert aux collaborations. Vous y trouverez de nombreuses articles de nos rédacteurs autour de ce délicieux sujet, des textes dédiés aux boutiques et magasins e-commerce de vente d’accessoires pour la cuisine, de produits d’alimentation et de gastronomie ainsi que sur les meubles, ustensiles et recettes pour bien la faire…
RUBRIQUES DU SITE :